Menu
F D E

Événement, performance

Jacques Demierre, Dorothea Schürch et Antoine Läng

Echoing

Le vaste projet lancé à l’échelle nationale sous le titre Regarder le glacier s’en aller prend sa source sur le glacier du Rhône. Il fait suite à cinq années de réflexions menée sur place par l’artiste Carmen Perrin, rejointe ensuite par l’architecte Georges Descombes, l’ingénieur civil Jürg Conzett et le musicien-performeur Jacques Demierre. Leur réflexion naît du spectacle d’un glacier fortement fragilisé par le réchauffement climatique, et couvert de bâches géotextiles sur la périphérie d’une grotte glaciaire, permettant d’en continuer l’exploitation touristique.

C’est un renversement d’attitude qui est proposé : lever le voile, regarder, entendre et ressentir les signes qu’envoie le glacier, visibles à l’œil nu, de la transformation du vivant sur toute notre planète. Comprendre aussi que la disparition des glaciers n’est pas inéluctable et qu’il faut agir pour tenter de les préserver.

Cela s’exprime en plusieurs volets. Par une exposition présentée à Gletsch, dans la grande salle de l’hôtel Glacier du Rhône où Carmen Perrin, sous forme d’un journal exposé, partage son enquête sans omettre obstacles et rencontres qui ont guidé ses bifurcations.

Dans l’écoute de l’instant : une visite musicale composée par Jacques Demierre et interprétée à trois voix in situ lors de l’ouverture de l’exposition, ouvre le dialogue intime entre l’univers et l’humain.

Il revient à l’ingénieur Jürg Conzett et à l’architecte Georges Descombes de conduire les visiteurs par une promenade suspendue sur les traces du glacier disparu, là où de nouvelles formes de vie apparaissent qu’il s’agit d »accueillir avec précaution et délicatesse.

Pianiste, compositeur, improvisateur et performeur genevois, Jacques Demierre (1954) déploie son métier dans des directions multiples : musique improvisée, jazz, musique contemporaine. Comme pianiste, il se produit au sein de nombreuses formations de musique improvisée, donne régulièrement des concerts de piano solo et collabore avec des ensembles de musique contemporaine. Ses réalisations servent la musique tout comme la poésie sonore et l’intervention sonore in situ. Co-rédacteur de la revue “Contrechamps“ consacrée à la musique des XXe  et XXIe siècles, Jacques Demierre est lauréat du Prix suisse de musique 2018.

Menu
Contact Facebook Instagram

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes nos actualités!